Catégorie : Non classé

La séduction à l’anglaise

C’est officiel, nous avons une Mclaren sur nos routes, qui aurait cru ça possible : un tel vaisseau en Nouvelle-Calédonie, et en plus homologué. Il y a du niveau.

Après ce type de voiture, on se demande comment faire mieux.. Quelle est la prochaine qui pourra concurrencer la reine du caillou?

12039729_903189049757281_3216396966911687757_n 12049282_903188529757333_7530939100195326370_n 12049673_903479169728269_6195908760033702232_n 12065809_903189016423951_421917039116384686_n


L’UNION ENTRE ÉLÉGANCE ET PUISSANCE QUATROPORTE SQ4

Malgré sa taille, la Quattroporte S Q4 conserve une allure très énergique, en plus d’un excellent aérodynamisme. Le point de départ d’une silhouette sans pareil est la traditionnelle calandre Maserati à ailettes verticales.

Dans l’habitacle de la Quattroporte S Q4, les cuirs Poltrona Frau®, la boiserie précieuse et les coutures, tous réalisés selon la plus pure tradition artisanale, enveloppent les passagers dans une ambiance de luxe. Une fois au volant, la sensation de contrôle absolu est immédiate. Le volant ergonomique trois branches, gainé de cuir, encadre un tableau de bord élégant et d’une parfaite lisibilité

Sous le capot, révolutionnaire, léger et polyvalent, le V6 biturbo 3l de la Quattroporte S Q4 développe une puissance de 410 ch (301 kW) à 5 500 tr/min. En mode Sport, le bolide atteint déjà le couple maximum de 550 Nm à 1 750 tr/min. Son excellent couple spécifique, de 183 Nm/l, assure une montée nette en puissance pour lier irrémédiablement le centre des émotions aux mouvements du pied droit.

 

ATTENTION LES YEUX

 


Le mystérieux Levante de Maserati

C’est incontournable, chaque marque de luxe se doit de proposer un voir plusieurs SUV dans sa gamme. Maserati aura le sien, il s’appellera Levante et prendra son premier bain de foule lors du salon de Francfort 2015 en septembre puis sera commercialisé début 2016. En attendant d’en savoir plus du nouvelle arrivant nous laissons place à votre imagination.


La GT-R35 : L’effet Godzila

Que dire? Les images parlent d’elles-même


L’ingénieuse McLaren MP4 12C

La 12C ajoute un frisson à la conduite grâce à différentes technologies inspirées de celles utilisées en Formule . La nouvelle 12C araignée dispose d’un toit rétractable qui peut être contrôler directement sur le volant.

L’habitacle de la berlinette McLaren est une invitation à rouler. La qualité d’assemblage et de fabrication y est remarquable. Le mélange de cuir, d’alcantara et de carbone donne un cachet à la fois luxueux et sportif. Dans la 12C, les commandes sont épurées et les boutons peu nombreux, à l’inverse de Porsche et de sa philosophie « un bouton, une fonction ».

Avec 625 chevaux, difficile de se plaindre. Il faut dire qu’avec la course à la puissance entamée depuis deux décennies, la MP4-12C se retrouve à se battre avec les Ferrari 458 et Porsche GT2 RS quand une Ferrari 348 faisait presque moitié moins de puissance.

Les ingénieurs de McLaren sont partis d’une feuille blanche pour concevoir la MP4-12C, en étudiant un à un les éléments autour du pilote, sur la route, notre 12C est impeccable, une alliance des meilleures technologie pour le bonheur du conducteur

 


La nouvelle Maserati Ghibli, la petite soeur de la QuatroPorte

Des formes sculpturales, des volumes nets qu’unissent des lignes définies, imprimant le mouvement : le design éminemment sportif de la Ghibli ravit l’œil, sa forte personnalité, à l’instar de la première Ghibli de 1967, ravit le cœur. La silhouette aérodynamique arbore, à l’avant et à l’arrière, des ailes qui fusionnent avec un volume central pour exalter le dynamisme des lignes.

Le V6 biturbo 3l de la Ghibli s’oriente vers la baisse de la consommation et des émissions, sans pour autant rien enlever à l’esprit sport. De ce fait, le moteur présente non seulement une très grande souplesse, mais aussi une puissance et un couple maximum de référence. Il développe 330 ch (243 kW) à 5 000 tr/min, et dès que la touche Sport est enfoncée, le couple grimpe à 500 Nm entre 1 750 et 4 500 tr/min.

Le comportement dynamique de la Ghibli se fonde sur l’architecture extrêmement sophistiquée du système de suspension. À l’avant, les suspensions à double triangulation adoptent des doubles bras oscillants en aluminium en position relevée pour une tenue de route impeccable, et à l’arrière, un essieu multibras (cinq bras) offre la solution idéale qui allie confort et performance sportive.

La nouvelle Ghibli : un plaisir pour les yeux.. et les oreilles.

La preuve en image, comment ne pas tomber sous le charme?